Quand la pomme de terre explose la science

Certains avaient un rêve. Celui de voir une patate voler. C’est ainsi que la science est venu à la rescousse et naquis le lance-patates, nommé le Patator. Mais quand la loi s’en mêle, cela devient une autre histoire. Vous voulez en savoir plus ?

Fiche d’identité du Patator
Le Patator ou lance-patates est un objet artisanal qui a pour objectif de projeter, une pomme de terre de préférence, sur une grande distance. La réalisation est assez facile et accessible à tous.

Le principe est assez simple. Le canon permet de déclencher l’expulsion du projectile grâce à la combustion d’un gaz type bombe de laque à cheveux ou de désodorisant d’intérieur (mélange butane-propane). La chambre de combustion est tube de gros diamètre (souvent en pvc) sur lequel sont placés un bouchon et un réducteur, qui réduit le diamètre de la chambre au diamètre du canon. L’allumage se fait couramment grâce à l’oxygène de l’air et d’une étincelle et hop le tubercule est envoyé.

Voir une vidéo d’un lance patate sur Canal U

Il existe différent Patators comme le Patator Air Comprimé (P.A.C), chimique (avec du dioxyde de carbone gazeux) ou hybride (mélange de carburant/comburant).

Si un patator est trop chargé, la pression de la combustion cherchera à se libérer. C’est alors là qu’arrive les explosions et les blessures graves.

Article de presse

Tirer la carte science en passant par la case prison
Beaucoup de personne ont monté l’appareil et ce dernier leur a littéralement explosé au visage. Du fait de la dangerosité du patator aussi bien pour le tireur que la personne/structure éventuellement visé, l’utilisation de ce dernier est interdite. Il est dangereux à plusieurs titres : intoxication par les gaz de combustion, blessure due à l’explosion ou à la retombée du projectile ou traumatisme auditif dû au bruit de l’explosion. Le patator est considéré comme une arme de 7e catégorie.

Article de presse dans 20 min : « Attaque au lance-patate dans un restaurant au centre ville ».

Mais comment être certain de la dangerosité? En 2012, une étude publiée par l' »International Journal of Legal Medicine » parle de chercheurs allemands qui étaient étonnés du manque de recherche sur le patator. Alors ils se sont mis à l’expérimentation. Direction un stand de tir, quelques pommes de terre et trois lances patates. Ainsi, ils ont pu tester sur trois machines, avec huit tires sur des bustes d’adulte et des têtes (non humaine) et avoir des chiffres sur la vitesse d’éjection des projectiles. Le résultat est que la vitesse moyenne est de 214 km/h. Les dommages constatés sont des fractures crâniennes, des côtes cassées, une lacération  des poumons voire une rupture d’aorte. Donc le patator peut-être vraiment dangereux. Merci la science.

Heureusement, la science sera toujours là pour nous.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s